Découvrir
Comprendre
Agir
Partager
Voir et Ecouter
Actualités
Histoire
Calendrier
   
 
   
 
 
   



 

   
Réserves naturelles de la région
 

 

Nées des lois du 1er juillet 1957 et du 10 juillet 1976, les réserves naturelles françaises sont dispersées sur l'ensemble du territoire national. 


Leur mise en réseau permet ainsi la préservation de 40% des espèces végétales et de 80% des espèces animales protégées au niveau national. 

Moins connues que les Parcs Nationaux, elles jouent un rôle tout aussi important en matière de protection de la biodiversité. 

 

Réserves naturelles nationales :

 

Marais de Lavours (01)

Au nord-ouest du lac du Bourget, dans le département de l’Ain, et sur les communes de Béon, Ceyzérieu, Culoz, Flaxieu, Pollieu, le marais de Lavours, réserve créée le 22 mars 1984, d’une superficie de 474 hectares est né du pouvoir érosif de la glace. Lors du réchauffement climatique qui a suivi, les eaux de fontes envahirent les vallées avec la formation d’un lac à 70m au dessus du niveau actuel. Le lac du Bourget en est un reliquat. Comblé par les alluvions du Rhône et du Séran, le secteur de Lavours a évolué en marais, ceinturant une tourbière à laîches.

On trouve dans cette réserve 185 espèces d’araignées, plus de 1000 insectes dont 436 papillons, 207 oiseaux dont 76 nicheurs. 451 champignons, 31 plantes parmi lesquelles la belle gentiane pneumonanthe.

L’accès y est libre, le départ se fait à partir du sentier sur pilotis à Aignoz (2400m)

Accueil :
Maison du Marais
Aignoz
01350 Ceyzérieu
Tél. : +33 (0)4 79 90 39
www.reserve-lavours.com

 

Grottes de Hautecourt (01)

La réserve de 10 hectares prend place dans le Jura, dans le massif du Revermont, et sur le mont Rosset. Créée le 10 septembre 1980 elle est située sur les communes de Hautecourt et Romanèche.  A la fois réserve du vivant et réserve géologique la grotte abrite un univers trop fragile et ne peut pas être visitée. La faune est constituée essentiellement d’invertébrés, plus de 100 vers !

L’accès de la grotte est réservé aux scientifiques mais on peut visiter la surface avec un report de la cavité et un sentier botanique.

Gestion-renseignements :
Association de gestion de la réserve naturelle de Hautecourt
Université Lyon-1
Bâtiment Forel
6 Rue Raphaël Dubois
La Doua
69622 Villeurbanne
Courriel : michel.deschatelliers@univ-lyon1

 

Haute Chaîne du Jura (01)

La réserve de 10909 hectares créée le 26 février 1993 est située sur le chaînon sud le plus élevé du Jura, sur les communes de Bellegarde-sur-Valserine, Chézery-Forens, Collonges-Fort-l’Ecluse, Confort, Crozet, Divonne-les-Bains, Echenevex, Farges, Gex, Lancrans, Léaz, Lélex, Mijoux, Péron, Saint-Jean-de-Gonville, Sergy, et Thoiry. On y trouve un étagement de la végétation collinéen, montagnard et subalpin. Parmi les richesses de cette réserve on a dénombré plus de 950 espèces de plantes à fleurs dont 9 protégées au niveau national.

L’accès à la réserve est libre dans le respect de la règlementation.

Gestion-renseignements-accueil :
Réserve naturelle de la Haute-Chaîne du Jura
Communauté de communes du Pays de Gex
Immeuble le Tétras
40, Avenue de la gare
01170 Gex
Tél. : +33 (0)4 50 41 25 55
Fax : +33 (0)4 50 41 25 46
Courriel : haute.chaine.jura@espaces-naturels.fr
www.haute.chaine.jura.reserves-naturelles.org

 

Bout-du-lac d’Annecy (74)

Sur la commune de Doussard, au sud du lac d’Annecy a été créée une réserve de 84 hectares pour protéger le marais du Bout-du-Lac, delta commun de deux des trois affluents du lac. On y trouve un herbier subaquatique, des roselières lacustres et terrestres, des prairies humides de forêt, de la forêt et de la ripisylve. Plus de 200 invertébrés, 100 vertébrés dont la truite de lac, 11 reptiles, 70 oiseaux dont 57 nicheurs ont été dénombrés ainsi que 688 espèces végétales dont 19 orchidées.

Accès libre dans le respect de la réglementation ; sentier de découverte

Gestion-renseignements :
ASTERS
P.A.E. de Pré Mairy
84, Route du Viéran
74370 Pringy
Tél. : +33 (0)4 50 66 47 51
Fax : +33 (0)4 50 66 47 52

 

Delta de la Dranse (74)

Sur la rive sud du Léman un domaine de 53 hectares sur la commune de Publier passé réserve naturelle le 17 janvier 1980. Ce sont quelque 750 espèces de plantes à fleurs dont 24 orchidées et plus de 680 champignons qui ont été recensés sur la réserve. Par ailleurs les bancs de graviers accueillent Sterne Pierregarin et Goélands cendrés, Petit Gravelot, Chevalier guignette en période de nidification.

Accès interdit sur les îles du 15 mars au 15 août ; baignade et canotage y sont également interdits.

Gestion-renseignements :
ASTERS
P.A.E. de Pré Mairy
84, Route du Viéran
74370 Pringy
Tél. : +33 (0)4 50 66 47 51
Fax : +33 (0)4 50 66 47 52

 

Lac Luitel (38)
1ère réserve créée en 1961, le Lac Luitel se trouve sur la commune de Séchilienne, au sud du Massif de Belledonne, au sud-est de Grenoble. Une légère acidification des eaux du lac a favorisé le développement de plantes spécifiques, les sphaignes représentées ici par 11 espèces, le tiers de la flore française sur une superficie de 17,15 hectares.

Centres d’intérêts : 16 espèces de libellules ; 3 espèces d’amphibiens, 3 de reptiles, 46 espèces d’oiseaux mais aussi 366 espèces de champignons, 80 de mousses dont 16 sphaignes 55 lichens et 177 espèces de plantes supérieures dont 4 protégées au niveau national.

Accès autorisé sur le sentier de caillebotis


Accueil :

Chalet d’accueil ouvert les après-midi de juillet et d’août, sauf lundi ; visites guidées, exposition, sur caillebotis, panneaux pédagogiques.

Renseignements :
ONF
9 quai Créqui
38026 Grenoble cedex
Tél. : +33 (0)4 76 86 39 88

 

Etang du Grand-Lemps (38)

A 35 km au nord-ouest de Grenoble, direction Lyon, sur les communes de Le Grand-Lemps et Châbons, un territoire de 53,5 hectares passé en réserve naturelle le 22 décembre 1993.  Grand-Lemps est le résultat de l’affrontement, au quaternaire, de deux langues glaciaires, l’une issue du glacier du Rhône au nord-est, l’autre du glacier de l’Isère au sud-est. Là se trouve un milieu tout à fait exceptionnel par l’abondance, la diversité et la rareté de ses hôtes : 176 algues microscopiques flottent dans ses eaux, 45 espèces de libellules se nourrissent près des roselières, 300 papillons ont été recensés, mais la flore y est elle très intéressante on a compté 280 végétaux supérieurs parmi lesquels une orchidée rarissime, le Liparis de Loesel.

L’accès est soumis à autorisation (propriétés privées)

Accueil : panneaux d’information périphériques, jardin de tourbière

Gestion-renseignements :
AVENIR
Conservatoire des Espaces Verts de l’Isère
10, Rue Raspail
38000 Grenoble
Tél. +33 (0)4 76 48 24 49
Fax : +33 (0)4 76 48 24 26

 

Roc de Chère (74)

Petit massif rocheux plongeant dans le lac, côté rive est, sur la commune de Talloires, le roc d’une superficie de 68 hectares est passé réserve naturelle le 2 novembre 1977. Au cœur du roc, se trouve un canyon, aujourd’hui dissimulé dans la forêt dans lequel on trouve des plantes comme le rhododendron ferrugineux et le lycopode sélagine, qu’ on trouve habituellement à 2000 mètres d’altitude.

L’accès est libre dans le respect de la réglementation

Gestion-renseignements :
ASTERS
P.A.E. de Pré Mairy
84, Route du Viéran
74370 Pringy
Tél. : +33 (0)4 50 66 47 51
Fax : +33 (0)4 50 66 47 52

Aiguilles-Rouges (74)

Une réserve de 3279 hectares face au massif du Mont-Blanc sur les communes de Chamonix-Mont-Blanc et Vallorcine. Elle a été créée le 23 août 1974 pour protéger un milieu ou les conditions climatiques difficiles freinent les manifestations de la vie. Du côté floristique ce sont tout de même 575 espèces qui ont été répertoriées dont 11 protégées au niveau national et 6 au niveau régional.

Accès libre dans le respect de la réglementation ; interdit aux chiens, chalet-laboratoire et sentier de découverte au col des Montets.

Gestion:
ASTERS
P.A.E. de Pré Mairy
84, Route du Viéran
74370 Pringy
Tél. : +33 (0)4 50 66 47 51
Fax : +33 (0)4 50 66 47 52

Renseignements :
Association des amis de la réserve naturelle des Aiguilles-Rouges
En été (15 mai-30 septembre)
Col des Montets, Argentière
Tél. : +33 (0)4 50 54 02 24 

Toute l’année,
Argentière
74400 Chamonix
Tél. : +33 (0)4 50 54 08 06

Vallon de Bérard (74)

Attachée à la commune de Vallorcine, les 540 hectares du vallon de Bérard dans le massif des Aiguilles-Rouges a été décrété réserve naturelle le 17 septembre 1992. Sur les hauteurs, l’exposition nord a permis le maintien de glaciers reliques suspendus et entretenus de nombreuses combes enneigées. Au fond de la vallée on trouve des plantes de milieu calcaire mêlées à des plantes vivant en milieu siliceux. En dehors des papillons on peut voir parmi 72 espèces d’oiseaux, l’aigle royal, le Lagopède alpin le Tétras lyre, mais aussi au col de Bérard chamois, bouquetin et lièvre variable. 6 espèces floristiques protégées au niveau national et deux au niveau régional.

Accès libre ; interdit aux chiens

Gestion :
ASTERS
P.A.E. de Pré Mairy
84, Route du Viéran
74370 Pringy
Tél. : +33 (0)4 50 66 47 51
Fax : +33 (0)4 50 66 47 52

 

Carlaveyron (74)

Sur la commune des Houches dans le massif des Aiguilles-Rouges 598 hectares passés en réserve le 5 mars 1991. Sur cet ancien plateau l’eau court d’une vasque à l’autre contribuant au développement des plantes spécifiques des milieux humides de haute altitude. 5 espèces sont protégées au niveau national, 3 au niveau régional.

Accès libre ; interdit aux chiens

Gestion :
ASTERS
P.A.E. de Pré Mairy
84, Route du Viéran
74370 Pringy
Tél. : +33 (0)4 50 66 47 51
Fax : +33 (0)4 50 66 47 52

 

Passy (74)

Sur la commune de Passy à l’ouest du massif des Aiguilles-Rouges entre Arve et Giffre cette réserve de 1717 hectares existe depuis le 22 décembre 1980. Passy se trouve à la jonction entre le socle et la couverture de sédiments qui recouvrait à l’origine l’emplacement du Massif du Mont-Blanc. Traversée par les bouquetins, fréquentée par les chamois, domaine des marmottes et terrain de chasse de l’aigle royal, la vallée peut être menacée par la fréquentation humaine.

Accès libre ; chiens non admis, sauf jusque Moëde si tenus en laisse

Gestions-renseignements :
ASTERS
P.A.E. de Pré Mairy
84, Route du Viéran
74370 Pringy
Tél. : +33 (0)4 50 66 47 51
Fax : +33 (0)4 50 66 47 52

Accueil :
Chalet-accueil, Plaine Joux
74190 Passy
Tél. : +33 (0)4 50 93 87 54

Sixt (74)

Sur la commune de Sixt-Fer-à-Cheval, un domaine de 8200 hectares dans le massif du Haut-Giffre offre la faune de montagne rassemblée dans son intégralité : gélinotte des bois, Grand Tétras, Tétras Lyre, Lagopède, Muscardin, Chamois, Cerf, Chevreuil etc. Dans ce milieu ont été répertoriées 800 espèces végétales dont 28 orchidées 11 gentianes, 16 saxifrages, (16 espèces protégées au niveau national et 9 au niveau régional).

Accès libre dans le respect de la réglementation

Renseignements :
Association des amis de la réserve naturelle de Sixt
Maison de la Réserve
74740 Sixt-Fer-à-Cheval
Tél. : +33 (0) 4 50 34 91 90

 

Les Contamines-Montjoie (74)

Au sud-ouest du massif du Mont-Blanc, sur la commune des Contamines-Montjoie se trouve une réserve de 5500 hectares depuis le décret ministériel du 29 août 1979. Le glacier du Tré-la-Tête qui occupe 1/5 de la superficie de la réserve contribue grandement au maintien de 52 espèces artico-alpines. Sur ce même versant l’environnement climatique a sélectionné une forêt constituée des seuls épicéas. 666 espèces végétales dont 1 d’intérêt communautaire, le panicaut des Alpes, 12 protégées au niveau national et 15 au niveau régional.

Accès à pied, libre dans le respect de la réglementation

Renseignements :
Association des amis de la réserve naturelles des contamines-Montjoie
Tél. : +33 (0)4 50 91 51 36

La Bailletaz (38)

Sur la commune de Val-d’Isère, dans la haute vallée de l’Isère cette réserve de 495 hectares a été créée le 6 décembre 2000.
Ce sont entre cent et cent-dix bouquetins qui séjournent ici chaque hiver ainsi qu’une centaine de chamois (essentiellement des mâles et des femelles sans cabri). Au printemps on peut observer sur le site plus de 200 chamois et un rassemblement de plus de 50 bouquetins mâles. Les déplacements des bouquetins sont très réguliers d’avril jusque novembre, un quart des animaux de la population de Tignes-Val-d-Isère effectuent des migrations entre le vallon de Prariond et la réserve de la Grande Sassière.

Gestion-renseignements :
Parc national de la Vanoise,
135, Rue Docteur Julliand
BP 705
73007 Chambéry cedex
Tél. : +33 (0)4 79 62 30 54

 

Grande Sassière (73)

Dans la haute vallée de l’Isère, sur la commune de Tignes, 2230 hectares sur la rive est du lac du Chevril passés en réserve naturelle le 10 août 1973. Des sols extrêmement riches où des plantes aux affinités diamétralement opposées se développent côte à côte. On y trouve ainsi 20 espèces rares dont 12 protégées au niveau national et 8 au niveau régional.

Accès libre dans le respect de la réglementation

Gestion-renseignements :
Parc national de la Vanoise,
135, Rue Docteur Julliand
BP 705
73007 Chambéry cedex
Tél. : +33 (0)4 79 62 30 54

 

Tignes-Champagny (73)

En haute vallée de l’Isère, 2 territoires séparés au nord-est du parc de la Vanoise sur les communes de Champagny-en-Vanoise et Tignes. 1250 hectares (Sache) et 999 hectares (Grande-Motte) Pelouses, lacs, éboulis constituent les milieux où se développent 5 espèces protégées au niveau national.

Gestion-renseignements :
Parc national de la Vanoise,
135, Rue Docteur Julliand
BP 705
73007 Chambéry cedex
Tél. : +33 (0)4 79 62 30 54

 

Hauts de Villaroger (73)

Dans la haute vallée de l’Isère, sur la commune de Villaroger, une réserve de 1062 hectares décrétés réserve naturelle le 28 janvier 1991. Les versants boisés de Villaroger constituent un refuge apprécié des chamois alors que les couloirs d’avalanche assurent protection et nourriture au Tétras lyre.

Accès : ski hors piste interdit sauf 2 itinéraires

Gestion :
Office national des Forêts
42 Quai Charles-Roissard
73026 Chambéry cedex
Tél. : +33 (0)4 79 69 78 45

Accueil
Au Planay du 14/07 au 15/08
Tél. : +33 (0)4 79 07 04 34
(ONF-Bourg-Saint-Maurice)
au +33 (0)6 24 97 31 94

 

Plan de Tuéda (73)

A la limite ouest du Parc national de la Vanoise sur la commune des Allues 1112 hectares passés en réserve naturelle le 12 juillet 1990. La forêt est constituée de Pin cembro ou Arole. Autrefois largement répandu dans les Alpes, la cembraie a été victime à la fois de l’extension des alpages et de l’ébénisterie. Celle de Tuéda constitue un peuplement quasiment unique de 345 hectares. Das cette zone subsite la linnée boréale plante héritée de la période glaciaire.

Gestion-renseignements :
Parc national de la Vanoise,
135, Rue Docteur Julliand
BP 705
73007 Chambéry cedex
Tél. : +33 (0)4 79 62 30 54

 

Hauts de Chartreuse (38, 73)

A l’est du massif de la Chartreuse sur 7 communes en Isère et 4 en Savoie se trouve une réserve de 4450 hectares depuis le 1er octobre 1997. Forêts montagnardes (hêtraie, sapinière, érablaie pinède de pins sylvestres, pessières sur lapiaz, parois calcaires. On y trouve 3 invertébrés cavernicoles endémiques de Chartreuse, 5 amphibiens, 8 reptiles, plus de 100 oiseaux, plus de 45 mammifères, 16 chauve-souris, et 820 espèces de flore dont 10 protégées au niveau régional et 10 protégées en Isère.

Gestion-renseignements :
Parc naturel de Chartreuse
Maison du Parc
38380 Saint-Pierre-de-Chartreuse
Tél. : +33 (0)4 76 88 75 20
Fax : +33 (0)4 76 88 75 30

 

Hauts plateaux du Vercors (38)

En bordure est des préalpes du Vercors, entre Grenoble et Die a été créée , le 27 février 1985, une réserve de 16 662 hectares sur 30 km de long. Elle s’étend sur les communes de Chatillon-en-Diois, Chichilianne, Corrençon-en-Vercors, Gresse-en-Vercors, Laval-d’Aix, La Chapelle-en-Vercors, Romeyer, Saint-Agnan-en-Vercors, Saint-Andéol, Saint-Martin-de-Clelles, Saint-Michel-les-Portes, et Treschenu-Creyers. Y vivent 60 espèces d’oiseaux nicheurs, 33 mammifères dont les 6 ongulés sauvages de France (Bouquetin des Alpes, Chamois, Mouflon, Chevreuil, Cerf élaphe, sanglier). Du côté flore 738 espèces ont été dénombrées dont 19 plantes protégées au niveau européen.

Accès libre dans le respect de la réglementation ; interdit à tout véhicule motorisé ; VTT réglementé

Gestion-renseignements :
Parc naturel régional du Vercors
38250 Lans-en-Vercors
Tél. : +33 (0)4 76 94 38 26

Accueil :
Maison de Parc naturel régional
Lans-en-Vercors
Maison de Parc et du mont Aiguille
Chichilianne

Haute vallée du ruisseau du Béranger (38)

Une réserve de 85 hectares sur la commune de Valjouffrey
centres d’intérêts, torrents, ripisylve, bois de feuillus, conifères prairies, pâturages, friches, rochers ; 2 amphibiens, 16 mammifères, 72 oiseaux dont 35 nicheurs, 136 espèces végétales dont 8 orchidées, 8 liliacées, 5 églantiers.

Renseignements :
Maison du Parc
38740 Entraigues
Tél. : +33 (0)4 76 30 20 61

 

Haute vallée du torrent du Vénéon (38)

Réserve de 90 hectares à la Bérarde sur la commune de Saint-Christophe-en-Oisans

Centres d'intérêt : socle d’âge primaire (granite de la Bérarde), éboulis, moraines, polis glaciaires ; 1 amphibien, 2 reptiles, 59 oiseaux dont 31 nicheurs, 11 mammifères ; 52 espèces végétales.

Renseignements :
Siège de secteur du Parc
Rue Gambetta
BP 47
38520 Bourg-d’Oisans
Tél. : +33 (0)4 76 80 00 51

 

Réserves naturelles régionales :

 

Grotte des Sadoux  (26)
Grotte à Chauve-souris à Pradelle

 

Etang de la Haute-Jarrie (38)

Une réserve de 7 hectares depuis le 2 juillet 1984 situé sur la commune de Jarrie entre Grenoble et Vizille à l’extrémité sud de la vallée du Grésivaudan.
Centres d’intérêts : petit lac naturel d’origine glaciaire, importantes haltes migratoires, plus de 190 espèces y ont été observées.

Accès : libre, à pied dans le respect de la réglementation

Gestion-renseignements :
Mairie de Jarrie
Service environnement
38560 Jarrie

 

 

academiedelanature.fr
le site nature de votre région
créé à l'initiative du WWF France et de Carrefour
   
Lexique   -   Mentions légales   -   academiedelanature.fr   -   By DDM
Foires Aux Questions